Ce document est une monographie écrite il y a...

Ce document est une monographie écrite il y a 18 ans, en 2004, qui avait été réalisée en direction du Rectorat dans le cadre du 3ème Programme National de l’Innovation. Les enseignants sont de Vaulx-en-Velin ou Villefranche/Saône.

« Il était une fois des enfants au CP qui n’apprenaient pas à lire, ils furent évalués et nous découvrîmes qu’ils n’avaient pas acquis complètement ou même pas du tout la permanence de l’objet. Nous avons alors fait l’hypothèse que si on travaillait directement à l’acquisition de celle-ci, nous pourrions peut-être les aider. »

Ainsi fut créé un dispositif pédagogique nommé

« Caché-trouvé ».

A la base, il y a eu une recherche de doctorat en psychologie cognitive effectuée sur le même terrain, où l’hypothèse suivante a été vérifiée et reconnue : Des enfants n’entraient pas dans la lecture et les mathématiques en raison d’une pauvreté de leur compétence représentative. Cette dernière s’enracinait dans l’inachèvement des structures cognitives de l’objet, l’espace, le temps et la causalité, autrement dit de la permanence de l’objet.

27 protocoles décrivent des situations de jeux très simples à organiser et qui demandent peu de matériel. Ces protocoles ont pour objectif de construire la permanence de l’objet, la construction du temps , la construction de l’espace et de la causalité. Ils mettent les enfants en situation de rechercher un objet connu dans un milieu proche, jusqu’à rechercher un objet que l’on évoque dans un milieu éloigné.